Présentation

En tant qu’EPST, le Centre Inra de Corse représente la première force de recherche dans le domaine agronomique de la Région Corse, associé au Cirad présent sur l’implantation de San Giuliano.

Dans le domaine de la recherche et de l’enseignement, l’Inra et le Cirad développent au niveau local des collaborations très fortes avec l’Université de Corse, une première convention ayant été signée dès 1989. Depuis, la structuration de ce partenariat s’est renforcée avec une nouvelle convention cadre, la constitution de la Fédération de Recherche « Environnement et Société » UCPP-CNRS-Inra, et la reconnaissance des unités de recherche du Centre au sein de l’Ecole Doctorale.

En ce qui concerne la relation au monde socio-professionnel, l’Inra a toujours été très présent auprès des différents acteurs du développement et des agriculteurs. Ceci est lié à l’histoire et aux missions confiées aux unités de recherche dont les problématiques de recherche ont toujours été en lien direct avec le développement des filières agricoles principales de l’île : l’agrumiculture pour le site de San Giuliano et l’élevage pour l’unité de Corte.

En effet, c’est en 1965 que l’Inra s’implante en Corse et y organise ses services. L’Institut reprend alors la Station de Recherche Agrumicole de San Giuliano (créée en 1958) et fait l’acquisition du domaine expérimental de 108 ha, appartenant jusqu’alors à la Somivac (Société de Mise en Valeur de la Corse) et dirigé par l’Ifac (Institut des Fruitiers et Agrumes Coloniaux, devenu ensuite IRFA, puis département FLHOR du CIRAD). L’objectif de cette station est alors de contribuer au développement de la plaine orientale en développant des travaux sur les agrumes, sur l’acclimatation de fruitiers nouveaux tel que l’avocatier, le kiwi, le feijoa. C’est en 1974, que la station devenue Station de Recherches Agronomiques, initiera des travaux de recherche lui permettant de répondre à des enjeux de diversification de l’agriculture insulaire dans le secteur végétal. Aujourd’hui, le dispositif de recherches est entièrement recentré sur les Agrumes avec une des plus grandes collections mondiales de ressources génétiques.

Pour répondre à une problématique de développement de l’intérieur de l’île, liée aux questions d’élevage et gestion du territoire, l’Inra investit en 1979 en créant à Corte le Laboratoire de Recherche sur le Développement de l’Elevage (LRDE). Cette unité étudie alors les systèmes d’élevage corses sous l’angle technique et économique.

Depuis, les recherches ont intégré les dimensions de gestion de l’espace et de qualification des ressources et des produits en lien avec le territoire.

Le Centre Inra de Corse, en tant qu’entité régionale, n’est créé qu’en 1985 ; c’est le dernier né des centres régionaux de l’Institut National de la Recherche Agronomique. Cela s’accompagne par la mise en place des Services Généraux, devenus en 2000 le Service Déconcentré d’Appui à la Recherche.

Aujourd’hui, constitué de deux Unités de recherche et d’une Unité d’appui à la recherche, le Centre de Corse représente un potentiel humain de 59 agents titulaires et une trentaine de non titulaires. Il est implanté sur deux sites géographiques distants de 70 kilomètres :

A SAN GIULIANO, où situent le Service Déconcentré d'Apui à la Recherche ainsi que l'Unité de Recherche Génétique et Ecophysiologie de la Qualité des Agrumes (GEQA). Cette dernière dépend des départements EA "Environnement et Agronomie" et GAP "Génétique et Amélioration des Plantes, et compte 2 agents du Cirad accueillis dans le cadre d'une convention entre les deux organismes.

A CORTE, avec le Laboratoire de Recherche sur le développement de l'Elevage relevant du département SAD (Science pour l'Action et le Développement).

Ainsi, au fil des ans, le centre Inra de Corse, en adaptant ses orientations, a renforcé son rôle en tant qu’acteur au sein du réseau de recherche national et international, tout en gardant une place prépondérante dans le développement territorial.

Cette dernière se traduit notamment par une implication forte de l’Inra autour de structures d’interface où l’Inra interagit. Par exemple, dans le secteur végétal, le partenariat avec L’Areflec (Association Régionale d'Expérimentation en Fruits et Légumes en Corse) en constitue la principale illustration. L’objectif en est de partager les orientations de la profession, en permettant de s’ouvrir à de nouvelles questions de recherches en adéquation avec les attentes du monde agricole et les nouvelles dynamiques du bassin agrumicole.

Par ses thématiques de recherches, sa localisation géographique au cœur de la Méditerranée, le Centre Inra de Corse est un acteur du rayonnement de l’Inra dans le bassin méditerranéen.

 

Président du Centre INRA de Corse : Mr François CASABIANCA 

 

Pour en savoir plus www.corse.inra.fr